Tenkara spey

Je lisais l’excellent livre “Simple Fly Fishing: Techniques for Tenkara and Rod and Reel (2nd edition)” de Yvon Chouinard, Greg Matthews et Mauro Mazzo, et Chouinard faisant fi des dictats du Tenkara, propose d’utiliser un lancer qu’il appelle “snap C cast” qu’il décrit plus loin comme un lancer spey et qui n’est ni plus ni moins qu’un C Cast. 

En fait, puisqu’il consigne le livre avec Maura Mazzo qui est italien et prône la technique ancestrale de son pays, sa technique est loin d’être le pur tangara que l’on peut voir exprimé dans certains cas. Je me souviens d’un appel à du contenu sur le tankara pour un livre et quand j’avais proposé un article sur la truite de mer au Tenkara, on m’avait répondu que cela n’entrait pas dans les arcanes de cette pêche. Chouinard y fait d’ailleurs allusion en parlant de la philosophie induite, mais il me reste à trouver un livre en japonais que je puisse lire dans le texte.

Ce livre est d’ailleurs plus une ode à la simplicité qu’au tangara en soi, et il rejoint tout à fait mon idéal. Autant j’aime les lancers longs, mais parfaits, autant je crois que les poissons ne sont pas toujours de l’autre côté de la rivière. Je pense aussi que les mouches sont plus faites pour attraper les pêcheurs plus que les poissons et j’aime l’idée de la saison complète avec une seule mouche pratiqué par certains dont Chouinard et sa Pheasant Tail and Partridge.

Mais ce que je retiens le plus de ce livre et de son interprétation du tangara, c’est toute sa théorie sur l’avançon tendu. Chouinard considère, en effet, que le plus important c’est de pouvoir animer la mouche et qu’il faut donc que l’avançon soit tendu pour pouvoir faire le ‘twitch’ le plus naturel. Il propose plusieurs pistes donc les avançons noués avec, dans son cas, 6 sections:

  • 15 in. – .017 (20 lb. test) Maxima Ultragreen nylon 
  • 15 in. – .015 (15 lb. test) Maxima Ultragreen nylon 
  • 15 in. – .013 (12 lb. test) Maxima Ultragreen nylon 
  • 15 in. – .011 (0X tippet material)
  • 15 in. – .09 (2X tippet material) 
  • 30 in. – .008 (3X tippet material)

ou le train à deux mouches dont la mouche de tête suffisamment grosse pour tendre la ligne au complet.

J’avais abandonné les avançons noués considérant qu’ils étaient trop voyants et les trains de mouches considérant qu’ils étaient trop difficiles à gérer, mais je viens de découvrir, dans ce livre, le lancer belge et j’ai hâte de tester cette technique avec une canne tangara.

Donc le tangara avec des lancers spey et des ‘soft hackle’ bien de chez nous, est-ce qu’on a perdu ou gagné? Je crois qu’il ne faut pas oublier qu’initialement tout cela n’était qu’une simple question de survie et qui dit “survie”, dis utiliser ce que l’on a sous la main: un bambou pour la canne et un crin de cheval pour la ligne. Donc la pureté du tangara qui ne se conçoit plus maintenant qu’avec une canne télescopique en carbone ultraléger et une ligne en nylon tressé ou pas, est contemporaine au déferlement décrié par Chouinard des cannes à 1000 $, des moulinets en argent massif, des soies différentes pour chaque coude de la rivière. Encore une fois, la doxa est uniquement objet de vains clivages.

“Tight line” comme certains se plaisent à le dire.